La restriction du temps passé au lit vous donne non seulement une heure de coucher en fonction de l'heure de lever choisi mais, par conséquent, un temps passé au lit à ne pas dépasser.
Si vous avez choisi un lever à 7h30 et qu'on vous donne un coucher à 00h15, ça signifie que le temps passé au lit à ne pas dépasser est de 7h15.
On va donc se baser sur cela. Si vous pouvez être du matin ou de l'après midi, il est possible que vous puissiez vous lever à la même heure et garder un bon temps de sommeil. Dans ce cas, c'est l'idéal car la régularité est clé. Si c'est trop dur on peut s'autoriser une petite variation d'une heure maximum ou jouer avec les siestes tant qu'elles sont faites dans les règles de l'art.

Si vous avez des horaires de jour et de nuit, c'est plus compliqué :
- Prenez votre heure de lever et calculez à partir de là votre heure de coucher pour ne pas dépasser votre temps passé au lit préconisé (ici 7h15)
- Etant donné que vos horaires varient, l'heure d'arrivée de vos signaux de somnolence aussi, il est donc possible que vous ne soyez pas toujours fatigué au moment de l'heure de coucher. N'oubliez pas que ressentir des signaux de somnolence suffisamment forts est indispensable, votre heure de coucher est donc une heure minimale. Si vous n'êtes pas assez fatigué, vous devez attendre sans repousser pour autant votre heure de lever.
- Enfin, si vous avez un jour de repos entre un jour où vous êtes du matin et un de nuit, profitez-en pour faire un entre deux en décalant progressivement votre heure de lever et par conséquent, celle du coucher.

N'hésitez pas également à en parler à votre coach si vous avez des difficultés à adapter vos horaires avec la restriction, vous pourrez déterminer tout cela ensemble.